© 2017 by Nico Fujita

C’est enfin l’arrivée de la saison des esprits qui s’activent et de la vie qui éclot. Le cœur trépignant, je veux sortir… Si alors je dis, « Je vais au tennis! », ma destination n’est pas le court de tennis… Non, sans hésitation, ma destination c’est le restaurant Le Filet.

Le nom du restaurant fait allusion au filet de pêche. Comme la spécialité de la maison sont les produits de la mer, c’est un nom qui lui convient bien, mais puisqu’en face du restaurant se trouve un terrain de tennis, l’idée de filet de tennis se mêle aussi à l’affaire… Quoi qu’il en soit, depuis son ouverture en février 2011, les nombreux clients qui fréquentent les lieux se voient aspirés dans une spirale de plaisirs.

Ce qui est d’abord et avant tout digne d’attention chez Le Filet, c’est le chef. Épaulé par sa brigade dont il assure la composition et grâce à ses idées audacieuses et à son attention minutieuse, le chef copropriétaire Yasuhisa Okazaki réalise des plats de génie. Je ne suis pas peu fière du magnifique travail de ce compatriote!

Cela dit, il ne faudrait surtout pas oublier la remarquable chef pâtissière. En effet, Masami Waki a été élue meilleure chef pâtissière au Canada dans l’édition 2016 du guide Gault & Millau. Lorsqu’on goûte à l’une de ses superbes créations qui étincellent comme des pierres précieuses, on tombe dans un état second et l’on se perd dans la profondeur de multiples strates de saveurs.

Un service chaleureux et attentionné, une carte des vins riche et diversifiée, une hospitalité de premier ordre qui n’a d’égal que l’excellence des plats; voilà ce dont peut se vanter le restaurant Le Filet.

Ici, le menu se divise en trois catégories dont les noms empruntent à la terminologie du tennis : jeu, set et match. Les huîtres garnies au gratin de miso constituent la combinaison parfaite de la saveur des huîtres fraîches et du doux parfum du miso. Le tartare de thon, accompagné d’algue nori frite, obtient la note parfaite pour sa fragrance maritime. Le tataki de bœuf wagyu, lui aussi préparé au miso, fait s’exprimer à son plein potentiel la saveur du bœuf. Le carré au sirop d’érable, évidemment délicieux accompagné de pacanes grillées et de crème fouettée, se révèle encore meilleur lorsque dégusté avec un cidre de glace.

On voudrait que la partie ne se termine jamais. Offrez-vous cette expérience de match de tennis gastronomique auquel vous convie Le Filet. Bon appétit!

Traduction: Etienne Lehoux-Jobin

Desgustez : Restaurant Le Filet

Le Filet

219, ave. Mont-Royal Ouest
(514) 360-6060

www.lefilet.ca